Anne-Sophie Milcent : une thèse aux petits soins de l’interaction Humain-Machine

Les personnages virtuels sont-ils en capacité de générer des réactions émotionnelles et empathiques chez l’utilisateur ? Quels sont les facteurs qui peuvent induire l’empathie et comment ?Toutes ces questions, qui ne trouvent pas de réponse immédiate, elle les a mis au service de la Recherche, dans le cadre d’une thèse CIFRE, partageant son temps entre le LAMPA (équipe Présence & Innovation) et SimforHealth, le pôle de simulation numérique du groupe Interaction Healthcare.

Source: Anne-Sophie Milcent : une thèse aux petits soins de l’interaction Humain-Machine | Arts et métiers

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *