Schizophrénie : “être prisonnier d’une autre réalité”

Dans cette campagne de sensibilisation la fondation Pierre Deniker à pris le parti d’utiliser la réalité virtuelle comme illustration de la schizophrénie. Le résultat est particulièrement parlant et fait immédiatement rentrer dans la vision du malade.

L’objectif de cette campagne est la déstigmatisation de la schizophrénie”, nous explique la responsable de communication du projet. “Il s’agit d’une maladie assez répandue, puisqu’elle concerne 1% de la population – c’est plus que la maladie de Parkinson ou que la sclérose en plaques. Mais elle est paradoxalement assez méconnue, et souffre de préjugés dramatiques. Par exemple, les schizophrènes seraient violents… alors que le danger existe surtout pour eux-mêmes : la moitié des patients fait une tentative d

Source: Schizophrénie : “être prisonnier d’une autre réalité”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *